Du cœur à l'ouvrage

La disparition de Michael S. Hart, le 6 septembre dernier, n'a pas fait la une des journaux. Et c'est bien regrettable, c'eût été un bel hommage rendu à l'homme qui a inventé l'e-book en 1971.

Il y a quarante ans, les ordinateurs étaient gros comme des garages et seuls quelques privilégiés y avaient accès. À l'université, Michael S. Hart a la possibilité d'utiliser un super-calculateur, mais ne sait pas trop quoi en faire. Dans un élan spontané de partage, il décide de retranscrire des ouvrages tombés dans le domaine public et de les rendre accessibles aux autres via le réseau de l'époque. Bien avant tout le monde, Hart comprend que «pour le grand public, la vraie valeur des ordinateurs ne réside pas dans leur puissance de calcul mais dans leur capacité à stocker et faire circuler de l'information et des connaissances». De ses doigts agiles, le voilà recopiant des milliers de pages de Homère, Shakespeare, Mark Twain…

Bientôt rejoint par une flopée de bénévoles qui numérisent, transcrivent et relisent les ouvrages, aussitôt disponibles pour tous, sans restriction d'accès.  Hart officialise son projet sous le nom évocateur de Gutenberg, car si ce dernier a révolutionné son temps en divisant par 400 le prix d'un livre, la révolution numérique restait à accomplir. Trois principes à cette mission: «encourager la création et distribution de livres électroniques; aider à briser les barreaux de l'ignorance et l'analphabétisme; donner autant de livres à autant de personnes que possible.»

En 2011, le projet Gutenberg propose en accès libre un catalogue de 36000 livres dans différentes langues. À l'heure où liseuses électroniques et autres tablettes sont farcies de verrous et de DRM, cette volonté de diffusion et de conservation de textes rappelle les vagabonds de Fahrenheit 451 apprenant les livres par cœur pour les sauver de l'oubli. Car il est temps que le citoyen de réapproprie le domaine public, menacé de contrôle par les ténors de l'informatique.

Ami lecteur, un peu de temps libre pour Gutenberg http://www.gutenberg.org ?

Jack Kernel

Chronique publiée dans Charlie Hebdo du 14/09/2011.