Les jours heureux d’Internet ?

Le 27 avril, Nicolas Sarkozy a mis en place le Conseil national du numérique. Malheureusement, rien à voir avec le Conseil national de la Résistance et son programme «Les Jours heureux». Le Conseil national du numérique est un organisme que l’on va consulter avant l’élaboration de tout nouveau projet de loi portant sur Internet et le numérique. Le président aurait, paraît-il, retenu la leçon d’Hadopi et du tollé suscité par cette loi. Cette instance serait donc un forum de concertation regroupant tous les acteurs qui souhaitent contribuer aux réflexions sur les évolutions juridiques du numérique. Il est composé de 18 membres, tous nommés par Sarkozy, tous entrepreneurs, dirigeants d’entreprise du Web, des télécommunications ou membres de lobbies d’entreprises. Le public et les associations sont exclus pour, dit l’Élysée, «éviter que cela tourne à la foire d’empoigne». Le président de l’UFC-Que Choisir l’a d’ailleurs rebaptisé «Conseil des nababs du numérique». On est loin d’un «pacte social» pour Internet et le numérique.

Jack Kernel

Chronique publiée dans Charlie Hebdo le 11 mai 2011.